Florida Property Tax Reform

Posted date : Jun 30, 2006.Back to list

As any property owner in the state of Florida is aware, non-full-time residents pay a disproportionate rate of property taxes versus their full-time resident neighbours due to Florida’s Homestead Act and the “save our homes” constitutional amendment.

As Florida does not have a state income tax, there is considerably more pressure put on property taxes to raise revenue for key government services which are primarily the responsibility of county governments.

Florida does permit municipalities to set the taxable value of properties at different levels for permanent and seasonal residents. Increasingly, those counties are passing along the costs to the snowbirds that are ineligible to vote.

There have been cases of snowbirds paying property taxes 10 times as high as those of permanent residents living nearby.

Florida's two-tier system is rooted partly in a "homestead" exemption that dates back many years. The exemption gives permanent residents of the state an automatic $25,000 reduction in the assessed value of their principal residence.

In addition, an amendment to the state constitution that went into effect in 1995 – “Save Our Homes” – caps the annual increase in assessed property values and taxes at 3 percent or the rate of inflation, whichever is lower. That too applies only to the principal residences of permanent Florida residents.

The CSA has been lobbying Governor Jeb Bush to look into this situation for some time now and we are pleased to report things are starting to happen. One month ago, CSA president Gerry Brissenden, contacted the governor once again asking him to revisit this matter.

On Thursday June 22, 2006 Governor Bush signed an Executive Order creating a committee to examine how property taxes are assessed and later used throughout Florida.

The committee will consist of 15 members, all of whom will be appointed by the governor, and will be charged with looking at:
  • the consequences of current property tax exemptions and assessment differentials
  • the appropriateness, affordability and economic consequences of property taxation levels in the state
  • alternative means of taxation
Governor Bush has strongly stressed that the committee take into consideration the principle of EQUITY – the system should treat similarly situated taxpayers similarly.

Governor Bush has said he wants the committee to meet as early as August 15, 2006 and file its first report by December. He then said he expects a final report to be issued a year later, at the end of 2007.

It is encouraging to see that the association’s lobbying efforts south of the border are starting to pay off.

Contact:
Michael MacKenzie
Research and Communications Officer
Canadian Snowbird Association
(416) 441-7005
www.snowbirds.org

__________________
Réforme sur les taxes de proprièté immobilière en Floride

Comme le savent tous propriétaire d’immobilier en Floride au courant, les résidents saisonniers payent un taux disproportionné de taxes immobilières comparé à leurs voisins résidents permanents en raison du « Homestead Act  de la Floride » et de l’ amendement constitutionnel “save our homes”.

Comme l’état de la Floride n’a pas de taxe sur le revenu, beaucoup plus de pression est appliquée sur les taxes immobilières pour accroître les revenues des services clé du gouvernement qui sont principalement la responsabilité des gouvernements du comté.

La Floride permet aux municipalités de déterminer la valeur taxable des propriétés à des niveaux différents, pour les résidents permanents et saisonniers.  Les comtés passent de plus en plus les coûts aux « snowbirds » qui n’ont pas le droit de vote.

Il y a eu des cas de taxes immobilières imposées au «snowbirds » qui ont été 10 fois supérieures à celle des résidents permanents voisins.

Le système deux tiers de la Floride a ses origines en partie dues à l’exemption qui date d’y il a des années. L’exemption donne aux résidents permanents de l’état, une réduction automatique de 25,000$ sur la valeur estimée de leur résidence principale.

De plus, un amendement à la constitution a été appliqué en 1995 – “Save Our Homes”  impose un plafond sur l’augmentation annuelle sur la valeur immobilière estimée et impose soit; une taxe à 3 pour cent ou bien le taux d’inflation, basé sur le plus faible. Ceci s’applique aussi uniquement sur les résidences principales des résidents permanents de la Floride.

Depuis un bout de temps l’ACS a fait de la pression auprès du Gouverneur Jeb Bush pour que ce sujet soit vérifié et c’est avec plaisir que nous vous informons que cette affaire prend une tournure différente. Il y a un mois, Gerry Brissenden président de l’ACS a contacté à nouveau le gouverneur pour lui demander de reconsidéré cette affaire.

Le jeudi 22 juin 2006, le gouverneur Bush a signé un Ordre Exécutif qui a créé un comité pour examiner la manière d’évaluation des taxes sur l’immobilier et leurs utilisations postérieures en Floride.

Le comité sera constitué de 15 membres, tous nommés par le gouverneur et chargés de vérifier :
  • Les conséquences des exemptions de taxe et  les différentiels d’évaluations
  • La justesse, les moyens et les conséquences économiques des niveaux des taxes sur l’immobilier dans l’état
  • Les autres moyens de taxation.
Le Gouverneur Bush a mis l’emphase sur le but du comité de prendre en considération le principe de l’ÉQUITÉ – le système devrait traiter de la même façon les contribuables situés dans les mêmes lieux.

Le Gouverneur Bush a dit qu’il veut que le comité se rencontre au plus tôt, le 15 août 2006 et dépose son rapport avant décembre. Il a ensuite ajouté qu’il attend un rapport final publié l’année suivante à la fin 2007.

C’est très encourageant de voir que les efforts et moyens de pression accomplis dans le Sud par l’association sont en train de porter leurs fruits.

Contact:
Michael MacKenzie
Agent de recherché et de communication
L'Association canadienne des « snowbirds »                                                             
Tél. (416) 441-7005
www.snowbirds.org