Page 12 - Nouvelles CSA 83F

Basic HTML Version

12
www.
snowbirds
.org
La façon dont nous « voyons » l’argent – ce que l’argent signifie pour nous, comment nous nous
sentons par rapport à lui, notre comportement quand nous en avons (et quand nous n’en avons
pas) – en dévoile beaucoup sur nous. Sans surprise, cela en dit également beaucoup sur nos
portefeuilles et sur les rendements que nous pouvons en attendre.
Il n’est pas nécessaire d’être un psychologue pour comprendre qu’il existe de nombreuses
attitudes par rapport à l’argent, certaines sont saines alors que d’autres… eh bien… le sont
moins. De saines attitudes accroissent la confiance et favorisent la prise de bonnes décisions
financières. Les attitudes moins saines peuvent dresser des obstacles entre nous et nos
objectifs financiers et miner notre tranquillité d’esprit.
Bien que chaque épargnant soit unique, il existe plusieurs types de « personnalités » en matière
de placement qui mettent des bâtons dans les roues des épargnants et dressent des obstacles
sur la voie de la liberté financière. Voici un résumé de certaines des personnalités les plus
répandues, décrites dans des termes faciles à comprendre, accompagnées de suggestions
simples pour bâtir une relation saine et équilibrée avec nos finances.
Épargnant, connais-toi toi-même
Une bonne connaissance de notre personnalité d’épargnant peut nous
aider à prendre de meilleures décisions en matière de placement
Finances
par James Dolan
L’analyste
L’analyste est fasciné par les détails de l’épargne. Il adore se
pencher sur les rapports annuels, glaner de l’information auprès de
nombreux experts et calculer lui-même ses placements. Il examine
soigneusement les implications d’un placement donné avant d’agir.
Il n’y a rien de mal à cela, jusqu’à une certaine mesure. Faire ses
devoirs et demander une deuxième (ou troisième!) opinion sur
des occasions de placement peut aider à éviter les erreurs.
Cependant, lorsque c’est fait à l’extrême, une grande
quantité de calculs détaillés peut causer une « paralysie
d’analyse ». C’est ce qui arrive aux analystes, qui se
sentent souvent plus à l’aise d’étudier et de faire des
recherches relativement à une décision de placement que
d’agir en temps opportun.
Au lieu de se perdre dans les détails financiers, les analystes
devraient s’entraîner à voir la situation dans son ensemble.
Bien que ce soit toujours bon d’examiner un placement sous
différents angles et de tenir compte des résultats possibles,
les stratégies à long terme et les choix de placements sont
finalement plus importants que les idées d’achat et de
vente individuelles.