Page 5 - Nouvelles CSA 85F

Basic HTML Version

nouvelles de
l’ACS
5
NOUVELLES « CSA »
|
HIVER 2012
Les élections américaines
sont derrière
nous et, finalement, il n’y a pas grand-
chose de changé. Le président Obama a
été réélu, les républicains conservent le
contrôle du Congrès et les démocrates
gardent la majorité au Sénat. Quelles
seront les conséquences pour notre
« visa de retraité canadien »? Comme je le
mentionnais dans le dernier numéro de
Nouvelles « CSA »
, la situation a peu évolué
pendant l’été et l’automne en raison des
élections imminentes. La plupart des
commissions du Congrès ne se sont pas
réunies depuis le début de l’été, leurs
membres étant occupés à se faire réélire
dans leurs états d’origine. Maintenant
que les élections sont terminées et que la
session de fin de mandat du Congrès est
sur le point de commencer, nous espérons
voir évoluer sensiblement la situation
de ce dossier d’ici la fin janvier 2013. Nos
projets de loi sont actuellement devant
les commissions des lois du Congrès et
du Sénat et nous espérons nous adresser
aux membres de ces commissions à
Washington, au moment où ils seront
débattus et soumis au vote.
Pendant l’été, le président de l’ACS,
Bob Slack, et notre directeur pour le Centre
du Canada, John Foster, ont rencontré le
ministre de la Santé de la Saskatchewan,
Dustin Duncan. Les « snowbirds » de la
Saskatchewan ont toujours réussi à obtenir
leur provision de six mois de médicaments
d’ordonnance avant de partir passer l’hiver
dans le sud, mais la méthode utilisée
était contraignante et peu pratique. Le
système de facturation en ligne n’acceptait
de traiter qu’une prestation de trois
mois durant une période de 45 jours. Un
voyageur obtenant des médicaments pour
six mois devait soumettre des reçus pour
les deux ou trois autres mois. Il devait donc
payer de sa poche un montant important
et avoir ensuite le tracas de faire des
demandes de remboursement.
Comme, au bout du compte, le
gouvernement de la Saskatchewan
effectuait le remboursement, nous
voyions cela plutôt comme une question
de formalité administrative et nous
pensions que le gouvernement se
montrerait réceptif à nos arguments.
Depuis longtemps, notre opinion
était que le régime public d’assurance
médicaments devait fournir les
médicaments nécessaires pour six mois
de façon à ce que les voyageurs profitent
de leur séjour sans avoir à se soucier du
moment où ils se feraient rembourser ces
médicaments d’ordonnance. En août, le
ministre a accepté de mettre en œuvre
un programme pilote en collaboration
avec certaines pharmacies et le résultat
a été positif. Le 2 novembre, le ministre
Duncan a annoncé que le programme
pilote serait à présent appliqué à l’échelle
de la province et que les « snowbirds »
de la Saskatchewan recevraient leur
provision de médicaments d’ordonnance
pour six mois, le coût étant directement
couvert par le régime du gouvernement
provincial. Finis les coûts à débourser de
sa propre poche, plus de demandes de
remboursement accompagnées de reçus.
En conclusion, c’est un gain important
pour l’Association canadienne des
« snowbirds ». Au nom de l’association,
j’aimerais remercier le ministre Duncan et
le gouvernement de la Saskatchewan pour
avoir été à l’écoute des préoccupations
de nos membres dans cette province et
d’avoir pris des mesures pour résoudre ce
problème. Nous en sommes heureux et
nous les remercions sincèrement.
Le quatrième numéro de « The Canadian
Travellers Report Card » sera présenté dans
le cadre du « Snowbird Extravaganza » de
Lakeland, en Floride, le 29 janvier 2013.
Comme beaucoup d’entre vous le savent,
ce document est une évaluation nationale
des politiques fédérales, provinciales et
territoriales qui sont importantes pour les
voyageurs canadiens. En fait, nous utilisons
ce troisième numéro pour souligner
l’importance du règlement de la question
du remboursement des médicaments
d’ordonnance avec le gouvernement de
la Saskatchewan. Comme vous pouvez
le constater à la suite de ce gain en
Saskatchewan, ce document demeure un
outil efficace quand il s’agit de traiter avec
nos représentants élus. Je vous exhorte à
en télécharger un exemplaire sur notre site
Web à
a fin du mois
de janvier. Si vous prévoyez participer à
l’une de nos présentations de l’hiver, nous
serons heureux de vous en fournir un.
En novembre, le gouvernement
péquiste nouvellement élu au Québec a
déposé un projet de loi qui, s’il est adopté,
fera en sorte que les élections se tiennent
à date fixe. Selon le projet de loi 3, les
élections auraient lieu le dernier lundi de
septembre, tous les quatre ans. Sous un
gouvernement minoritaire, cela arrive
rarement. Cependant, nous avons toujours
été en faveur d’élections à date fixe – en
particulier sous des gouvernements
majoritaires – ce qui permet aux voyageurs
canadiens de planifier leur date de départ
avec plus de certitude. Espérons que la loi
sera adoptée.
Mon épouse Judy et moi-même
avons hâte de vous voir au « Snowbird
Extravaganza », à Lakeland, en janvier.
Rapport
sur le gouvernement
Ron Steeves
Premier vice-président