Page 3 - Nouvelles CSA 87

Basic HTML Version

3
NOUVELLES « CSA »
|
ÉTÉ 2013
avis aux
« snowbirds »
Conseils aux aînés : comment
faciliter le contrôle de
sûreté aéroportuaire
Les préparatifs en vue d’un voyage estival peuvent être
complexes lorsqu’on ne connaît pas le processus de contrôle de
sûreté de l’aéroport. L’Administration canadienne de la sûreté
du transport aérien (ACSTA) offre les conseils suivants aux aînés
pour rendre le contrôle de sûreté à l’aéroport moins stressant :
Ayez votre carte d’embarquement à portée de la main, prête
à être présentée à l’agent de contrôle.
Les produits pour l’hygiène personnelle, comme le
shampoing, le dentifrice, les crèmes, la crème à raser et
l’écran solaire, sont permis dans les bagages de cabine
s’ils se trouvent dans des contenants de 100 ml (3,4 oz) ou
moins, placés dans un sac transparent de 1 L (36 oz). Laissez
les contenants plus gros à la maison ou rangez-les dans vos
bagages enregistrés.
Tous les médicaments sur ordonnance sont permis dans
les bagages de cabine. Pour permettre un contrôle rapide,
assurez-vous que vos médicaments sont clairement
étiquetés et qu’ils portent votre nom. Les médicaments
en vente libre essentiels (sirop contre la toux, gouttes
ophtalmiques, solutions pour verres de contact, crèmes
pour éruptions cutanées, capsules de gel, etc.) dans des
contenants de plus de 100 ml peuvent être emportés dans
les bagages de cabine. Ces articles doivent être présentés
séparément à l’agent de contrôle.
Il est permis de franchir le point de contrôle de sûreté avec
un fauteuil roulant, une canne, un déambulateur ou tout
autre appareil pour personnes handicapées.
Utilisez la voie réservée aux familles et aux personnes ayant
des besoins spéciaux. Les agents de contrôle dans ces
voies sont formés pour offrir de l’aide supplémentaire aux
passagers.
Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur la façon
de préparer intelligemment ses bagages, veuillez consulter le
Les personnes ayant des besoins spécifiques :
une bonne préparation aux urgences s’impose
Bien que les catastrophes et les urgences touchent toute la
population, leur incidence sur les personnes ayant des besoins
spéciaux est souvent aggravée par la dépendance vis-à-vis
de l’alimentation électrique, des ascenseurs et des transports
accessibles, qui peuvent tous être compromis pendant des
situations d’urgence.
Sécurité publique Canada offre ces conseils aux aînés et aux
personnes ayant des besoins spéciaux :
Créez un réseau de soutien personnel d’au moins
trois personnes qui peuvent vous aider en cas d’urgence.
Assurez-vous qu’elles sont conscientes de vos besoins tels que
vos médicaments sur ordonnance, et qu’elles savent comment
faire fonctionner tout équipement adapté.
Dressez une liste de personnes à appeler en cas d’urgence
composée du nom et du numéro de téléphone de votre réseau
de soutien personnel, de vos médecins, de vos voisins, entre
autres. Conservez une copie de cette liste qui soit facile d’accès.
Familiarisez-vous avec tous les parcours d’évacuation et
l’emplacement des portes et des sorties d’urgence dans votre
résidence.
Faites installer un bouton d’urgence dans l’immeuble où vous
travaillez ou habitez afin, qu’en cas d’urgence, vous puissiez
informer d’autres personnes de votre emplacement et du fait
que vous avez besoin d’aide.
Créez une trousse d’urgence. Une liste des choses à inclure
dans la trousse se trouve sur le site
Preparez-vous.ca
. Adaptez
votre trousse à vos besoins, elle devrait comprendre : des
appareils spéciaux tels que des cannes, marchettes, fauteuils
roulants manuels légers, appareils acoustiques, appareils
respiratoires et appareils de surveillance de la glycémie, ainsi
que des aliments et d’autres articles destinés à votre animal de
compagnie ou d’assistance.
des lunettes et chaussures prescrites (au besoin);
une provision supplémentaire de médicaments et suppléments
vitaminiques (si possible);
une liste des fournitures médicales et de l’équipement médical
liés à votre âge ou à votre état pathologique;
des copies des prescriptions de médicaments;
des dentiers supplémentaires et un appareil de nettoyage (au
besoin);
des gants sans latex (à remettre à quiconque vous prodigue des
soins personnels).
De plus amples renseignements, y compris un guide à l’intention
des aînés et des personnes aux besoins spéciaux, se trouvent sur le
sit