Page 8 - Nouvelles CSA 87

Basic HTML Version

8
Assurance
J. Ross Quigley
Chef de la direction
À Medipac, nous dévorons les nouvelles
et les prévisions financières. Nous
suivons les prix des marchandises de
base et du pétrole, des importations et
des exportations, des services et des
traitements médicaux, nous consultons
plusieurs médias d’information
internationaux et scrutons à la loupe
chaque statistique provenant du
gouvernement canadien. Tous ces
facteurs interagissent de façon complexe
et influent sur l’industrie de l’assurance
médicale de voyage.
Au moment de fixer les tarifs d’assurance
et de restructurer nos produits d’assurance
Medipac, les deux tâches sans doute
les plus difficiles consistent à prédire
les taux de change du dollar canadien
et l’incidence de l’inflation sur les tarifs
hospitaliers et médicaux autour du
monde. Naturellement, les États-Unis
nous intéressent tout particulièrement,
comme il s’agit de la destination voyage de
prédilection des Canadiens.
Depuis plusieurs années, les taux
d’inflation globaux dans le secteur médical
aux États-Unis ont atteint en moyenne de
4 à 5 % environ – un niveau relativement
prévisible. Une certaine année, ils ont
bondi de plus de 20 %, et une autre,
les prix ont en fait reculé, mais cela fait
quelque temps déjà. Puis Obamacare est
arrivé! Nous sommes abasourdis par le fait
que personne aux États-Unis ne semble
avoir la moindre idée des répercussions
de cette réforme sur les soins de santé.
On nous a dit que toutes les personnes
pauvres auraient désormais accès à des
soins de santé adéquats, alors qu’en réalité,
il y a aujourd’hui énormément de gens
qui perdent leur accès aux soins de santé.
Nous espérons qu’il s’agit d’un problème
temporaire... mais je n’en suis pas si sûr.
Les hôpitaux et les médecins sont
terrifiés par cette lourde bureaucratie
gouvernementale qui s’abat sur eux,
et leurs réactions sont relativement
prévisibles (encore ce mot). Ils haussent
radicalement leurs prix en prévision
d’une directive gouvernementale les
contraignant à imposer à ces nouveaux
patients le tarif « gouvernemental ». Je
crois qu’ils pensent que le gouvernement
les obligera à réduire les prix et ils veulent
appliquer les tarifs les plus élevés possible
avant d’entreprendre des négociations
de tarifs. L’an dernier, il n’était pas rare de
voir des hausses de tarif de 20 à 30 %, et
Medipac a dû les assumer.
Alors… quand nous devons fixer les tarifs
du régime d’assurance voyage de cette
année, sur quel taux d’inflation devons-
nous nous baser pour les frais médicaux
aux États-Unis?
« Nous prévoyons désormais que
le huard pourrait chuter fortement
au cours des prochains trimestres,
touchant potentiellement un creux
de 90 cents US au début de 2014. »
Il s’agit là d’une citation directe – et
récente – émise par une des grandes
banques canadiennes. C’est justement
durant cette période que nous allons
rembourser les réclamations de bon
nombre de nos « snowbirds »! Une autre
grande banque a déclaré qu’elle s’attendait
à ce que le huard recule à 85 cents au
début de l’année prochaine. Cela serait
très mauvais pour nos réclamations, sans
mentionner la baisse de niveau de notre
style de vie. Mais, nous avons déjà eu à
composer avec ce genre de situation.
D’autres banques fixent la barre à 95 cents,
voire peut-être, à la parité. Ces prévisions
sont toujours appuyées par de longues
et brillantes explications, mais pourquoi,
alors qu’il est question de cents, sont‑elles
occasionnellement ajustées à coup de dix
cents?
Nous vivons dans une ère de volatilité
marquée en raison des nombreuses
incertitudes qui nous entourent. Medipac
a décidé de « maintenir le cap » sur le plan
des tarifs et des primes... du moins en ce
qui a trait à notre régime Lève-tôt. Alors
que l’année progresse, nous obtiendrons
plus d’information et serons peut-être
obligés d’ajuster les tarifs – à la hausse,
sans doute. Nous avons intégré une très
légère hausse de tarif pour tenter de
compenser l’inflation des frais médicaux
aux États-Unis et nous allons assumer
le risque de change pour nos clients du
régime Lève-tôt. Il n’y a pas de véritables
prévisions en ce qui concerne nos
principaux tarifs saisonniers, mais, compte
tenu de l’ensemble des statistiques, des
hausses plus importantes seraient peut-
être à prévoir.
J’ai décidé que j’allais dans le sud cet hiver.
Je ne serais pas surpris si vous aussi avez
décidé de fuir l’hiver vers le sud, l’est ou
l’ouest. Il ne reste plus qu’à décider si nous
voulons souscrire à l’assurance Lève-tôt.
Cette année, le moment est plus propice
que jamais pour souscrire au régime
Lève-tôt de Medipac!
«
Cette année, le moment est plus propice que jamais
pour souscrire au régime Lève-tôt de Medipac!
»
À vous de décider!
Conseil d’assurance
Payer pour faire passer une
franchise de 99 $ à 0 $ est
souvent plus coûteux que
les économies réalisées
lors d’une réclamation.