Page 12 - Nouvelles CSA 88

Basic HTML Version

12
Voyage
Récit et photos de Barb et Ron Kroll
Croisière au Myanmar
Des images d’hommes, de femmes et d’enfants souriants,
de moines et de religieuses au regard serein, et de
temples bouddhistes dorés nous viennent à l’esprit
lorsque nous nous rappelons notre croisière au Myanmar
(anciennement appelée Birmanie).
C’est une période exaltante pour visiter ce pays d’Asie
du Sud-Est comptant 60 millions d’habitants. Bordé
par l’Inde, le Bangladesh, le Golfe du Bengale et la
mer d’Andaman à l’Ouest, et par la Chine, le Laos et la
Thaïlande à l’Est, le Myanmar s’ouvre à la démocratie
après 50 années de dictatures répressives. À la fin de
l’année 2010, la militante prodémocratie et prix Nobel
de la paix, Aung San Suu Kyi, a été libérée après 15 ans
d’assignation à résidence. Le président Thein Sein a
promis de libérer d’autres prisonniers politiques et de
mieux défendre les droits civils.
Le pays s’est ouvert au monde après que les pays
occidentaux ont mis fin à des sanctions économiques
qui duraient depuis des décennies. Hillary Clinton, le
président Obama et d’autres dirigeants politiques se
sont rendus au Myanmar en 2012. Des entreprises, des
chaînes d’hôtel, des banques et des voyagistes ont
commencé à investir dans le pays et le dollar américain a
été largement accepté. Un nouvel aéroport international,
prévu pour 2017, desservira le nombre croissant de
visiteurs prévu. L’optimisme de la population récemment
libérée est palpable.
Le manque de développement issu d’un demi-siècle
d’isolement et d’oppression militaire a préservé la
richesse traditionnelle du Myanmar, notamment son
architecture, son art, sa musique, ses danses, son
artisanat, ses vêtements et ses paysages. Cependant, sa
culture évolue rapidement en raison du grand nombre
Pavillon de la pagode Shwedagon à Rangoon.
Temples dorés et visages souriants