Page 6 - Nouvelles CSA 88

Basic HTML Version

nouvelles de
l’ACS
6
Rapport du
président
Lorsque vous lirez ceci
, il sera presque
temps de faire vos bagages et de partir
vers vos quartiers d’hiver. Avant cela,
vous devriez peut-être vérifier la date
d’expiration de votre passeport canadien.
Depuis le 1
er
 juillet 2013, les nouveaux (et
plus sécurisés) passeports électroniques
valides 10 ans sont désormais
disponibles. À 160 $, un passeport de
10 ans en offre plus aux Canadiens pour
leur argent sur une base annuelle que
le précédent passeport de 5 ans. Selon
moi, le plus grand avantage, c’est de le
renouveler seulement tous les 10 ans. De
nombreux autres pays (mais pas les États-
Unis) exigent que votre passeport soit
valide pendant les six mois suivant votre
date d’entrée sur le territoire, réduisant
ainsi sa durée de validité à 4,5 ans.
L’ACS a fait pression en ce sens pendant
des années et nous avons activement
participé aux discussions entourant
cette initiative. Nous avons pris part à
de nombreuses réunions avec Passeport
Canada et témoigné devant le Comité
sénatorial des Affaires étrangères et du
commerce international exhortant le
gouvernement à faire passer la durée
de validité du passeport à 10 ans. Nous
sommes ravis de constater que nous
avons été entendus. Je souhaiterais
donc remercier l’honorable John Baird,
ministre des Affaires étrangères et du
Commerce international, ainsi que
l’honorable Jason Kenney, ministre des
Affaires civiques et de l’Immigration,
pour leur travail sur ce dossier. C’est une
grande victoire pour l’ACS et pour tous
les Canadiens qui voyagent.
Le projet de loi sur la réforme complète
de l’immigration qui permettrait de
concrétiser notre proposition de Visa
de retraité canadien a été approuvé par
le Sénat des États-Unis. Cela ne signifie
pas que la loi a changé, car le projet de
loi doit également être approuvé par la
Chambre des représentants. Les travaux
du Congrès ont été ajournés pour le
mois d’août et la Chambre abordera de
nouveau cette question à l’automne.
Soyez assurés que je serai à Washington
D.C. à leur retour afin de rencontrer les
membres du Congrès et de veiller à ce
qu’ils fassent avancer ce dossier. Il nous
reste encore beaucoup à accomplir, mais
nous sommes maintenant officiellement
à mi-chemin. Comme toujours, nous
vous tiendrons informés de l’évolution du
dossier.
En compagnie du premier vice-
président Ron Steeves, j’ai récemment
rencontré des représentants élus et
des représentants du gouvernement
au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-
Écosse. Lorsque vous lirez ce numéro,
nous aurons participé à des rencontres
similaires à l’Île-du-Prince-Édouard.
L’objectif de cette série de rencontres
est de faire en sorte que ces provinces
prolongent la période pendant laquelle
leurs résidants peuvent séjourner
à l’extérieur de la province, tout en
conservant leur couverture d’assurance
provinciale. Comme la plupart d’entre
vous le savent, les différentes provinces
ont des règlements variés à cet égard
et certains sont plus avantageux que
d’autres. Un grand nombre de nos
membres passent six mois à l’extérieur
de la province pendant l’hiver, et ils
demandent simplement un peu plus de
souplesse quand ils rentrent chez eux
au printemps. Ainsi, ils pourraient passer
plus de temps avec leurs amis et leur
famille résidant dans d’autres provinces
durant l’été. Nous avons remporté
quelques victoires dans ce domaine en
Colombie-Britannique et au Manitoba, et
nous espérons pouvoir apporter plus de
souplesse à nos membres de la côte Est.
Quand ce magazine sera publié,
notre tournée annuelle des « Snowbird
Lifestyle Presentations » battra son plein.
En septembre, nous ferons une tournée
en Ontario en faisant escale à Port
Hope, à Richmond Hill, à Burlington, à
Sarnia, à Niagara Falls, à Parry Sound et
à Nepean. Nous conclurons la tournée
de cette année dans la magnifique
ville de Montréal, au Québec. Comme
toujours, ces présentations sont gratuites.
Elles continuent d’être d’importantes
sources d’information sur la façon
de tirer le maximum du mode de vie
des « snowbirds ». Elles permettent
également de découvrir certains des
meilleurs spectacles de musique et
d’humour que vous ayez vus, mettant
en vedette des artistes comme John
McDermott, Liona Boyd et Bowser and
Blue.
Au cours des derniers mois, j’ai reçu
de nombreux appels concernant Shaw
Communications et leur réception
satellite pour les Canadiens voyageant
aux États-Unis. Nous avons communiqué
avec des représentants de la société
Shaw qui nous ont fourni une mise
à jour sur cette situation. Le 29 mai
2013, Shaw Communications a lancé
un nouveau satellite pour la diffusion
d’émissions supplémentaires en haute
définition. Ce satellite a une zone de
couverture pour le Canada uniquement.
Le nouveau signal par satellite ne peut
être reçu au sud de la frontière. Toutefois,
les voyageurs auront encore accès aux
signaux satellites existants et recevront
toutes les émissions qu’ils regardaient les
années précédentes. Malheureusement,
le service à la clientèle n’est accessible
qu’à partir du Canada. De nombreux
« snowbirds » se sont dits préoccupés
par le fait que les signaux par satellite de
Shaw Communications ne seraient plus
accessibles aux Canadiens pendant leurs
séjours aux États-Unis. À l’exception de la
situation énoncée ci-dessus, d’après les
représentants de la société Shaw, ce n’est
pas le cas.
Lois et moi sommes impatients de
vous rencontrer à l’un des nombreux
événements de cet automne ou
pendant les mois d’hiver.
Bob Slack
Président de l’ACS