Page 24 - Nouvelles CSA 89

Basic HTML Version

24
Comment retirer de l’argent de son fonds de retraite sans l’épuiser
Dix graves erreurs que font les retraités en retirant de l’argent de leur portefeuille (et comment les évit r)
Finances
Il existe une foule de conseils sur la
façon dont vous devriez constituer votre
portefeuille; comment mettre de l’argent
de côté et comment l’investir, ce qui est
logique. Si notre objectif consiste à vivre
une longue retraite à l’abri des soucis
financiers, il serait préférable que nous
apprenions comment constituer notre
pécule et le faire fructifier.
Cependant, que se passe-t-il quand le
moment est venu de prélever de l’argent
de votre portefeuille? Quelles sont les
règles à suivre pour faire des retraits de
votre fonds de retraite? Comment êtes-
vous censé retirer de l’argent de votre
fonds sans l’épuiser?
Le fait est que si vous n’avez pas une
stratégie viable pour faire des retraits,
c’est facile de faire des erreurs. Or, ces erreurs peuvent vous
mener à un désastre financier : une baisse considérable
de votre train de vie à la retraite, l’obligation de mettre
des objectifs importants sur la glace ou, dans le pire des
scénarios, manquer d’argent au milieu de votre retraite.
Supposer que la « règle du 4 % » est bien suffisante
C’était la règle simple que les planificateurs et les conseillers utilisaient quand il était question de retraits du fonds de retraite : si vous ne
retiriez pas plus de quatre pour cent de la valeur de votre portefeuille de retraite chaque année, vous étiez correct.
Ces règles étaient fondées sur des études importantes réalisées par le très respecté planificateur financier William Bengen dans les années
1990. Après avoir effectué un certain nombre de simulations historiques, William Bengen est arrivé à la conclusion qu’un retraité de 65 ans pouvait retirer
chaque année un montant équivalant à 4,2 % de la valeur de son portefeuille sans risquer de survivre à son argent. Par contre, les simulations de
William Bergen ont suggéré qu’un taux de retrait de 5,0 % par an pouvait lui donner jusqu’à 30 % de chance de survivre à son argent. La conclusion était
claire : tenez-vous-en à 4 % et vous serez correct.
Cependant, de l’eau a coulé sous les ponts depuis que William Bengen a publié son étude en 1994. Aujourd’hui, nous traversons une période où les taux
d’intérêt sont exceptionnellement bas. En même temps, nous traversons aussi une période de volatilité exceptionnelle sur les marchés boursiers. Revenons
en 1994. Nous n’avions encore aucune idée de la bulle Internet et encore moins de la crise financière mondiale de 2008. Par ailleurs, des thérapies et
des traitements médicamenteux avancés ont permis aux retraités de vivre plus longtemps. C’est une bonne nouvelle, mais qui impose sans contredit un
fardeau additionnel sur les portefeuilles de placements.
Tenant compte de tout cela, il n’est pas surprenant que de nombreux spécialistes financiers croient aujourd’hui que la « règle » des 4 % est seulement une
ligne directrice. Au lieu de considérer la proportion de 4 % comme une ligne directrice de retrait que vous pouvez suivre dans toutes les conditions de
marchés, utilisez-la comme point de départ, puis ajustez-la en fonction de vos objectifs personnels, du volume de votre portefeuille, de votre tolérance au
risque et de votre espérance de vie.
par James Dolan
Dans cet esprit, voici 10 erreurs importantes que font les
retraités en retirant de l’argent de leur portefeuille ainsi que
quelques conseils pratiques qui pourraient vous éviter de faire
ces erreurs.