Page 10 - Nouvelles CSA 91

Basic HTML Version

10
À la fin septembre, nous avons amorcé notre
voyage en Autriche par une randonnée
le long du Danube, fleuve associé aux
merveilleuses valses de Johann Strauss.
La saison automnale des vendanges est
la période idéale pour admirer la région
vinicole deWachau. Dans le pittoresque
village de Dürnstein, nous avons arpenté les
petites rues pavées, bordées de bâtiments
datant du 16
e
siècle dont les fenêtres étaient
ornées de jardinières débordant de fleurs.
Les restaurants, boutiques et hôtels étaient
identifiés par de charmantes enseignes
en fer forgé.
Au-dessus d’un bâtiment, une frise en
bois gravée représentait Bacchus, le
dieu du vin. Sur un coin, nous avons
découvert l’Altes Presshaus, une presse
à raisins datant de 1713. Curieux de
découvrir les vins et les mets de la
région, nous avons mangé à l’hôtel
Schloss Dürnstein, hôtel-restaurant
vieux de 380 ans faisant partie de
la chaîne Relais & Châteaux, qui
surplombe le Danube et ses vignobles.
Traversant des collines couvertes
de vignobles, nous avons poursuivi
notre route le long du Danube jusqu’à
Weissenkirchen. Alors que nous
déambulions dans le village, nous avons
rencontré un couple costumé devant
prendre part à un festival régional. Un
chariot tiré par un tracteur est arrivé
avec un bac de raisins fraîchement
cueillis. Les propriétaires du vignoble
nous ont invités à y goûter. Ils nous ont
dit que le Grüner Veltliner et le Riesling
sont les vins les plus populaires de
Wachau.
(Bien que l’allemand soit la
langue officielle d’Autriche, beaucoup
de gens parlent également l’anglais.)
Autriche
PLUS QUE LA MÉLODIE DU BONHEUR
Si nous avons appris une chose pendant nos
vacances en Autriche, c’est l’importance de lever
les yeux. Dans les villes, nous avons pu apercevoir
de magnifiques flèches d’église, des toits en tuiles,
des lampadaires en fer forgé, des écussons dorés,
de majestueuses tours à horloge, des autels
d’église ouvragés, de superbes sculptures et des
plafonds recouverts de fresques. À la campagne,
notre regard a été attiré vers les vignobles au
sommet de collines, les châteaux médiévaux, les
jardinières aux fenêtres, les prés alpins verdoyants
et les pics de montagne enneigés.
La beauté stupéfiante des paysages autrichiens
et l’omniprésence de la musique ne sauraient
surprendre quiconque ayant vu le film
La mélodie
du bonheur,
qui date de 1965. (Lors de notre visite,
nous avons eu la chance d’entendre une grande
diversité de musiciens, des joueurs tyroliens
de cor des Alpes en passant par des violonistes
classiques.) Mais le pays, dont la superficie ne
représente que les trois quarts de Terre-Neuve, est
un ravissement pour tous les sens.
Voyage
Des villages vinicoles
Hallstatt
Weissenkirchen àWachau
par Barb et Ron Kroll