Page 6 - Nouvelles CSA 91

Basic HTML Version

nouvelles de
l’ACS
6
Rapport du
président
Dans le dernier numéro de Nouvelles
« CSA »
, je vous rappelais certaines
des victoires politiques obtenues par
l’association en 2013 et je me montrais
optimiste en déclarant que nous étions
sur le point de gagner des victoires
similaires dans d’autres provinces. J’ai
donc le plaisir de vous apprendre que le
travail acharné de l’ACS nous a permis
de remporter une de ces victoires au
Nouveau-Brunswick.
Depuis le 16 mai 2014, les résidants
admissibles du Nouveau-Brunswick
peuvent dorénavant s’absenter de leur
province pendant un maximum de
212 jours – pour des vacances – et
conserver leurs prestations d’assurance
maladie. Cette prolongation permet
aux résidants du Nouveau-Brunswick
de bénéficier d’un mois supplémentaire
de garantie par rapport à la limite
précédente de 182 jours.
Elle leur donne la souplesse nécessaire
pour rendre visite à leurs amis ou à
leur famille résidant dans d’autres
provinces après être revenus de leurs
vacances d’hiver, sans craindre de perdre
leur couverture d’assurance maladie
provinciale. Le Nouveau-Brunswick est
donc la sixième province canadienne
à autoriser les absences du pays d’une
durée supérieure à six mois. Elle rejoint
la Colombie-Britannique, l’Alberta, le
Manitoba, l’Ontario et Terre-Neuve-et-
Labrador. Au nom de l’ACS, j’aimerais
remercier le ministre de la Santé du
Nouveau-Brunswick, Ted Flemming, et
le député de York, Carl Urquhart, pour
avoir été à l’écoute des préoccupations
de nos membres et pour avoir pris des
mesures. J’aimerais également remercier
notre directeur pour le Canada atlantique,
Ron Steeves, pour toute son aide afin
de placer ce dossier sur l’écran radar
politique au Nouveau-Brunswick et pour
l’avoir suivi jusqu’à son aboutissement. Un
autre gain important pour l’Association
canadienne des « snowbirds » et tous les
Néo-Brunswickois qui voyagent.
Si vous êtes un « snowbird »
propriétaire d’une résidence dans
l’État de Floride, j’ai une bonne et une
mauvaise nouvelle pour vous. La bonne
nouvelle est que la valeur de votre
maison est à la hausse. La mauvaise
nouvelle est, vous l’avez deviné, que vos
impôts fonciers augmentent aussi. En
moyenne, il est prévu que la plupart des
propriétaires fonciers résidant à temps
plein en Floride verront cette année
leurs impôts fonciers augmenter de 5 %
par rapport à l’an dernier. Nombre de
ces propriétaires sont admissibles à des
exemptions en vertu du Homestead Act,
ce qui leur permet de bénéficier d’une
limite de l’évaluation foncière annuelle de
3 %. De plus, l’exemption d’impôt de la
Floride sur la propriété familiale permet
de réduire la valeur de celle-ci de 50 000 $
aux fins de l’évaluation de l’impôt foncier.
Ainsi, pour une maison d’une valeur de
150 000 $, l’impôt foncier serait calculé
sur une valeur de 100 000 $. Bien que
les « snowbirds » de Floride puissent
bénéficier maintenant d’une limite
d’évaluation annuelle de leur propriété
de 10 %, ils n’ont pas droit à l’exemption
de 50 000 $. Le résultat est que 10 %, c’est
mieux que rien, mais c’est peu.
Cette question a été négligée
ces dernières années en raison de
l’effondrement de la valeur des propriétés
en Floride. Maintenant que leur valeur est
repartie à la hausse, l’imposition foncière
excessive de la Floride sur les résidences
secondaires cause de nouveaux maux
de tête aux résidants saisonniers. Du fait
que la Floride ne prélève pas d’impôt
sur le revenu et que la plupart d’entre
nous ne peuvent pas voter en Floride,
cela a toujours été une bataille difficile.
L’an dernier, les Canadiens ont dépensé
plus de 4,4 milliards de dollars en Floride
et, alors que dans cinq mois aura lieu
l’élection du gouverneur, soyez assurés
que nous allons nous charger de rappeler
ce chiffre aux législateurs de l’État tout au
long de l’été.
Même s’il semble que nous venons
tout juste de revenir de notre résidence
d’hiver, nous savons tous que l’été
canadien ne dure pas longtemps. Dans
peu de temps, l’été sera fini et il faudra
commencer à planifier votre prochain
départ dans le sud. Une des meilleures
façons de le faire consiste à assister
à l’une de nos « Snowbird Lifestyle
Presentations » annuelles. Cette année,
nous commençons sur la magnifique
Côte Est du Canada. La première
présentation aura lieu à St. John, Terre-
Neuve-et-Labrador. Nous irons ensuite
à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et à
Summerside, sur l’Île-du-Prince-Édouard,
avant de conclure notre virée sur la Côte
Est à Moncton, au Nouveau-Brunswick.
Après une pause de trois jours pour faire
notre lavage, nous prendrons l’avion pour
Montréal, au Québec, avant de conclure
notre tournée en Ontario avec des escales
à Nepean, Richmond Hill et Lindsay.
Tous ces rassemblements auront lieu en
septembre et vous trouverez leurs dates
précises et des renseignements sur notre
siteWeb à
Comme toujours, ces événements sont
gratuits et proposent un programme très
chargé avec une magnifique animation
musicale et toutes les dernières
informations dont vous aurez besoin pour
profiter au mieux de votre hiver dans le
sud. Ils sont aussi ouverts à tous, alors
n’hésitez pas à amener des amis même
s’ils ne sont pas encore des « snowbirds ».
Croyez-moi, s’ils n’ont jamais pensé à
adopter le mode de vie des « snowbirds »,
ces événements donnent souvent un
bon coup de pouce pour qu’ils aillent de
l’avant et fassent le saut.
Lois et moi vous souhaitons de passer
un magnifique été sous le signe de la
détente et de la sécurité avec vos proches
et amis.
Bob Slack
Président de l’ACS