Nouvelles CSA 92 - page 11

11
NOUVELLES « CSA »
|
AUTOMNE 2014
Principes essentiels de la planification de votre héritage
Tout comme aucune personne n’est exactement pareille à une autre, il n’existe pas de plans de succession exactement
semblables. Cela dit, il existe de nombreux principes et idées courants dont tout plan successoral bien formulé devrait
s’inspirer. Voici quelques-unes de ces recommandations :
N’essayez pas de « faire des économies de bouts de chandelles »
Si vous visitez votre librairie locale, vous trouverez
sans doute des trousses de planification successorale
ou de rédaction de testament de type « faites-le vous-
même ». Résistez à la tentation d’en acheter une. Le fait
de préparer vous-même votre plan successoral (ou votre
testament) pourrait vous faire économiser quelques dollars
initialement, mais à moins que vous ne soyez un expert
dans le droit fiscal et successoral, cela pourrait se révéler
très coûteux pour vos héritiers.
Les testaments exigent une attention soignée et une
formulation précise – sans aide professionnelle, vous
pourriez exposer votre succession à une contestation
judiciaire. Un plan vague ou imprécis peut laisser votre
famille amère et divisée pendant des années alors que les
héritiers se disputent à propos de la transmission des actifs
de la succession. Ce n’est pas le genre d’héritage que la
plupart d’entre nous souhaitent laisser.
Bien sûr, un plan successoral rédigé de façon appropriée
coûtera plus qu’une trousse logicielle de 29 $ ou qu’une pile
de formulaires standards. Mais le conseil que vos parents
vous ont donné s’applique toujours : vous obtenez ce pour
quoi vous payez.
Ce sont les intentions qui comptent
Beaucoup de personnes pensent que la planification de
l’héritage concerne essentiellement la réduction de l’impôt
à payer, des honoraires et des autres coûts associés à
l’administration et à la transmission de votre succession. Il
s’agit d’un élément important, mais secondaire. La partie
la plus importante de votre plan successoral consiste à
déterminer vos intentions – ce que vous voulez faire avec
vos biens, et pourquoi.
Pour chacun de vos objectifs, vous devrez réfléchir à ce qui
est important pour vous, et évaluer si cela « coûtera » trop
cher en impôts ou en honoraires. De tels compromis sont
un aspect normal de la planification de l’héritage, mais ne
vous laissez pas mener par des craintes monétaires. Ce sont
les intentions qui comptent – les impôts sont secondaires.
La planification de l’héritage n’est jamais « terminée »
Une des plus grosses erreurs que les gens font quand
ils rédigent un plan successoral est de classer celui-ci,
une fois écrit, et de ne plus s’en soucier. En fait, avoir un
testament ou un plan successoral qui n’est plus d’actualité
est tout aussi risqué que de ne pas en avoir du tout. Pour
cette raison, vous devriez prendre l’habitude de passer en
revue votre testament et les autres éléments de votre plan
successoral sur une base régulière.
À quelle fréquence? Cela dépend de vos circonstances
personnelles. Parfois, votre vie peut changer
considérablement en peu de temps (en raison d’un
divorce, du décès d’un conjoint ou peut-être à la suite d’un
héritage considérable), et il pourrait être nécessaire que
vous modifiiez vos plans en raison de ces changements.
À d’autres moments, tout est stable pendant plusieurs
années, et il n’est pas nécessaire d’apporter des
modifications.
Même s’il ne se produit pas de changement important dans
votre vie, vous devriez passer en revue vos plans environ
aux deux ans. Il est possible que vous n’ayez pas besoin de
faire de modifications, mais cet examen est une excellente
façon de vous concentrer sur votre héritage de nouveau
et de voir si vos plans correspondent toujours à vos
circonstances personnelles et financières.
Finance
SUITE
1...,2,3,4,5,6,7,8,9,10 12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,...28
Powered by FlippingBook