Nouvelles CSA 92 - page 8

8
Assurance
baragouiné, et s’est fait attribuer
un lit. Les parents avaient déjà
téléphoné à leur compagnie
d’assurance, qui les avait aidés à
progresser jusqu’à cette étape. Il
s’est avéré que la fillette souffrait
d’une gastroentérite plutôt
grave, et qu’elle avait besoin de
médicaments spécialisés pour
en venir à bout. La famille n’était
pas vraiment au courant de tout
ce qui se passait autour d’elle, car tous les
mots importants étaient dits en espagnol,
mais certaines personnes bilingues les
aidaient à comprendre, donc tout se
déroulait assez bien.
Juste au moment où la petite était rétablie
à 95 % (mais elle était toujours dans son
lit d’hôpital), la famille a reçu un appel de
la compagnie d’assurance pour l’informer
que leur demande d’indemnisation
allait être refusée et que l’assureur ne
paierait pas la facture. Bien sûr, tout le
monde a paniqué. L’hôpital a paniqué,
maman et papa ont paniqué, mais la
fillette commençait tout juste à se sentir
beaucoup mieux.
L’assureur a déclaré qu’une infection de
l’oreille mineure dont la petite fille avait
été atteinte quelques semaines avant le
voyage constituait une maladie antérieure
et que sa gastroentérite n’était qu’une
continuation de la maladie, laquelle n’était
donc pas couverte. C’est totalement
insensé, selon moi, et maintenant que j’ai
d’autres faits en main, c’est scandaleux!
La compagnie d’assurance a refusé de
faire quoi que ce soit d’autre! Je tiens à
vous rappeler que les parents avaient
téléphoné à l’assureur AVANT leur départ,
et l’avaient avisé de l’infection de l’oreille.
Il leur avait été confirmé que la petite
Une jeune famille avec un premier bébé
a décidé de prendre une pause dans sa
vie trépidante. Il est enquêteur. Elle est
infirmière dans un hôpital très achalandé
et, bien sûr, une maman. La destination?
Le Mexique. Le prix? Abordable!
Ils ont même été assez avisés pour se
renseigner sur leur assurance voyage
avant de partir. Ils avaient une assurance
collective avec leur employeur qui leur
offrait une couverture complète, et on
leur a dit qu’ils seraient couverts en cas
de tout problème médical. Ils étaient
particulièrement préoccupés par leur
petite, car il allait s’agir de leur premier
voyage avec elle. Mais, étant de bons
parents, ils allaient veiller à ce qu’elle ne
mange pas de salades et ne boive pas
l’eau locale, donc tout aurait dû bien se
passer.
Enfin… pas tout à fait. Le troisième jour,
la petite fille s’est réveillée avec ce qui
semblait être des douleurs à l’estomac et,
comme tout le monde, ils ont espéré que
ces malaises passeraient d’eux-mêmes.
Ce ne fut pas le cas! La première fois que
nous songeons à une assurance voyage
est souvent la première fois que nous
sommes malades (ou blessé) dans un pays
étranger, sans savoir quoi faire. Tous ceux
qui nous entourent parlent une langue
étrangère, et ceux qui parlent un peu
français ne comprennent pas vraiment ce
que nous essayons de leur dire. Cela peut
être très intimidant, voire effrayant.
Pour revenir à cette famille : ils se sont
finalement rendus à l’hôpital mexicain
local. L’établissement était doté
d’excellentes installations, car il était
situé dans l’une des principales régions
touristiques. La petite fille y a été admise
en espagnol, avec un peu d’anglais
fille pouvait voyager avec une pleine
couverture d’assurance à la fois par son
médecin ET sa compagnie d’assurance!
La jeune famille savait que la facture
grimpait rapidement à l’hôpital, que les
coûts totalisaient probablement déjà
plusieurs milliers de dollars, et qu’elle
devait y mettre un frein rapidement.
Les parents ont donc essayé de quitter
l’hôpital, mais ils en ont été empêchés
et se sont fait dire qu’ils ne seraient pas
autorisés à partir avant qu’ils n’aient
payé LA TOTALITÉ de leur facture. C’est
ce qui s’appelle un kidnapping, d’après
moi, mais cela se produit beaucoup plus
fréquemment que vous ne pourriez le
penser.
La chose normale à faire, dans de telles
situations très tendues se déroulant
habituellement dans une langue
étrangère, est de simplement payer la
facture et partir au plus vite. Vous pouvez
contester le tout plus tard. Cependant,
cela nous mène au problème suivant :
très peu de cartes de crédit émises aux
jeunes familles (ou aux personnes âgées,
d’ailleurs) comportent une limite assez
élevée pour permettre de régler une
facture d’hôpital. La famille était dans
l’impossibilité de quitter l’hôpital, même
après lui avoir donné 100 % du montant
Une petite surprise
mexicaine
1,2,3,4,5,6,7 9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,...28
Powered by FlippingBook