Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  7 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 7 / 24 Next Page
Page Background

le

jaseur

de six mois?

David Woodruff, Ontario

R. :

Nous avons découvert que l’INS (Immigration and Naturalization Service) a été d’une

aide précieuse et a fait preuve de compassion dans le traitement de cas similaires. Je vous

recommande d’appeler le bureau local, d’expliquer votre situation et de demander une pro-

longation de votre visa B2. L’INS vous guidera tout au long du processus et je suis presque sûr

que vous obtiendrez cette prolongation.Assurez-vous de garder des copies de votre demande.

Cher jaseur,

Dans l’édition de l’automne 2014, numéro 92, le vice-président déclare que les données

sur les personnes voyageant entre le Canada et les États-Unis ne sont pas encore

partagées entre les deux pays. En faisant une recherche dans Google à ce sujet, j’ai

trouvé de nombreuses références indiquant qu’ils échangent bien des informations.

Pouvez-vous me dire exactement ce qu’il en est?

Louise Belisle, Cumberland, Ontario

R. :

C’est exact; l’entrée en vigueur officielle de cette initiative a été reportée. Cependant, les

deux pays font des essais et peaufinent les processus pendant cette période de transition,

j’agirais donc en conséquence.

Cher jaseur,

Voici ce que j’ai lu sur Facebook cematin. Est-ce vrai? Don Peddle a publié cemessage :

Hier matin, j’ai déposé un ami à l’aéroport qui partait pour les États-Unis. Quand il

est arrivé aux douanes de Newark, les agents ont refusé son entrée aux États-Unis

en raison d’une accusation de conduite avec facultés affaiblies il y a 32 ans. Il y a

10 ans, il a obtenu son pardon officiel du gouvernement canadien. Devinez quoi?

Mauvaise nouvelle. Les autorités exigent que vous obteniez une dérogation auprès des

États-Unis pour pouvoir entrer au pays. On a expliqué à mon ami que tout a changé

au 1

er

janvier. Ainsi, la moindre infraction vous empêche de passer la frontière. Je

recommande à toute personne ayant réservé des vacances aux États-Unis et ayant

eu un léger incident avec la loi il y a plusieurs années d’obtenir une dérogation écrite

pour ne pas risquer d’être refusée aux douanes. On pourrait penser que les agents de

voyage informeraient les gens de ces changements. Un pardon n’est pas suffisant. Vous

avez besoin d’obtenir une dérogation auprès du Consulat des États-Unis (à Halifax).

Vous pouvez demander les documents, mais cela prend de quatre à cinq semaines.

Vous pouviez passer l’an dernier sans problème, mais l’agent a dit àmon ami que la loi

avait changé. Si vous connaissez une personne qui part aux États-Unis, prévenez-la.

Elizabeth Ferrie,Terre-Neuve

R. :

Voici un autre bon conseil! On peut espérer que tout le monde sait que si vous avez un casier

judiciaire, vous ne serez pas autorisé à entrer aux États-Unis. C’est une belle leçon d’éducation

pour vos enfants et vos petits-enfants, afin de les garder sur le droit chemin.

Cher jaseur,

Pouvez-vous confirmer l’exactitude de cette information? J’aimerais passer

150 jours par an aux États-Unis, est-ce possible? En outre, si je remplis le formulaire

8840 chaque année en conséquence, dois-je néanmoins payer l’impôt sur le revenu

aux États-Unis même si mes revenus ont été gagnés à l’étranger? (Cela suppose que

je ne perçois aucun revenu aux États‑Unis.)

Lan Huong Nguyen, Colombie-Britannique

R. :

Vous pouvez séjourner aux États-Unis pendant un maximum de six mois au cours d’une

période de 12 mois, ce qui ne correspond pas à une année civile, mais bien à une PÉRIODE

de 12 mois. La réponse à la première question est donc oui. Si vous remplissez un formulaire

8840 tous les ans, vous n’aurez pas à payer d’impôt américain puisque vous déclarez être

résident canadien ou avoir un « lien plus étroit » avec le Canada dans ce formulaire.Vous N’avez

PAS à payer d’impôt aux États-Unis.

Cher jaseur,

Je viens de lire dans un billet de blogue que d’après l’ACS, nous pouvons rester 183 jours

+ 30 jours si nous possédons une propriété et avons plus de 55 ans. Est-ce exact?

Terry Olson, Kamloops, Colombie-Britannique

R. :

C’est tout à fait faux! La blogosphère contient beaucoup de renseignements erronés.

Vous avez le droit de rester six mois sur une période de 12 mois si le douanier l’autorise au

poste frontalier. C’est généralement le cas! Posséder une propriété et avoir plus de 55 ans

constitueraient des conditions possibles pour le nouveau Visa de « snowbird » sur lequel nous

travaillons, mais la durée serait probablement de huit mois sur une période de 12 mois.

Cher jaseur,

Si vous décidez, comme je l’ai fait cette année, de permettre l’entrée en vigueur de votre

assurance-voyageMedipac après l’expiration de la couverture du régime d’assurance

du gouvernement fédéral qui dure 40 jours, faites attention. Si vous contractez une

maladie pendant cette période de 40 jours, vos dépenses médicales ne seront pas

couvertes si elles s’étendent à la zone de couverture deMedipac. Elles seront refusées,

conformément au délai d’exclusion de 90 jours applicable à toute maladie contractée

précédant la date d’entrée en vigueur de l’assurance. Je supposais que les 90 jours

s’appliquaient à une maladie survenant avant le voyage. Que sommes-nous censés

faire si nous sommes aux États-Unis et qu’on nous apprend que nous ne sommes

plus couverts. Je n’ai jamais été avisé de cette possibilité. Pourtant je suis un client

Medipac depuis plus de 10 ans et je n’ai jamais présenté de demande de réclamation.

J’ai l’impression qu’on m’a laissé tomber.

Tyrone Henley, Kentville, Nouvelle-Écosse

R. :

Voyons,Tyrone, on ne vous pas laissé tomber; vous avez simplement fini par lire votre police

d’assurance. Nous ne savions pas où vous étiez, ni si vous aviez une assurance ni quoi que

ce soit d’autre avant que notre police n’entre en vigueur. Nous avons une généreuse clause

de 90 jours sur les affections préexistantes et elle entre en vigueur en même temps que notre

police ou dès que vous franchissez la frontière de votre province, selon la date la plus tardive.

Toute personne faisant une demande de réclamation pendant la période de couverture fédérale

se fera rembourser par le régime d’assurance du gouvernement fédéral, même si les dépenses

et/ou l’hospitalisation se poursuivent pendant la période de couverture complémentaire assurée

par Medipac. Quand vous faites une réclamation, vous devez appeler Medipac pour vous

assurer que votre couverture complémentaire s’applique bien dans votre cas, et nous sommes

habituellement conciliants.Votre réclamation peut être transférée à notre service de souscription

aux fins d’approbation, alors conservez vos dossiers médicaux.

Cher jaseur,

Votre dernier bulletin contenait une publicité pour une société canadienne appelée

« Roam ». L’ACS soutient-elle cette société de téléphones cellulaires? Dans le passé,

l’ACS a-t-elle fait des recherches et recommandé des forfaits de téléphonie mobile aux

membres qui utilisent les messages texte, les appels vocaux et les données mobiles

aux États-Unis? Sinon, pourquoi? Merci d’avance pour votre réponse.

Paul Wilke, Regina, Saskatchewan

R. :

Dans la revue Nouvelles « CSA », nous essayons d’évaluer nos annonceurs et nous essayons

également de faire de même pour nos événements Extravaganza. Ces annonceurs NE sont

PAS soutenus par l’ACS, à moins d’indication contraire dans la publicité. Nous avons rejeté

trois ou quatre groupes de nos spectacles pour fausse représentation lors de la réservation

et, en fait, nous poursuivons l’un d’entre eux actuellement. Nous prévoyons gagner, mais qui

sait? Roam a acheté un espace publicitaire, c’est tout, et nous n’avons reçu aucune plainte

concernant leurs services.

Cher jaseur,

Je passe cinq mois en Floride chaque année et je souhaite prendre deux semaines

de vacances au Mexique. Ces jours sont-ils déductibles de la durée maximale de

182 jours?

Anthony Simpson, Tiny, Ontario

R. :

Non! Seules les journées passées aux États-Unis compteront, à moins que vous ne quittiez

le territoire américain durant votre séjour de cinq mois.

NOUVELLES « CSA »

|

PRINTEMPS 2015

|

7