Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  11 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 11 / 24 Next Page
Page Background

Finances

Bien des gens voient la retraite comme le moment d’enfin

faire des folies qu’ils ne se sont pas permises pendant

des années, trop occupés qu’ils étaient à veiller à leurs

« vraies » priorités financières (remboursement des dettes,

études des enfants et épargne-retraite). Cette conception

n’est pas mal en soi, mais attention de ne pas vous gâter

aux dépens de votre capital-investissement censé assurer

votre subsistance pour les quelques décennies à venir.

La meilleure façon de faire face à ces dépenses de retraite?

L’épargne. Si vous avez un objectif de retraite important qui

nécessitera unmontant substantiel, n’y consacrez pas votre

épargne-retraite générale. Économisez plutôt séparément

exprès pour cet objectif. Par exemple, vous voulez entamer

votre retraite en faisant le tour de l’Amérique en VR ou

un safari d’un mois en Afrique? Économisez en vue de

ces dépenses avant la retraite. Même si vous ne réussissez

pas à accumuler la somme nécessaire, vous aurez tout de

même unmagot qui contribuera à réduire la pression sur

votre épargne-retraite.

Ayez une stratégie pour vos REER, FERR, CELI et comptes non enregistrés

Au cours d’une vie, bien des gens accumulent divers

comptes de placement. Par exemple, le gros de votre

épargne-retraite est placé dans un REER (ou un FERR

selon votre âge), mais vous avez également ouvert un

CELI après sa création en 2009. Vous avez peut-être

aussi une petite somme investie dans un compte non

enregistré chez un courtier à escompte, que vous utilisez

pour boursicoter de temps à autre. Avant de puiser dans

l’un de ces comptes, vous devrez d’abord réfléchir : par

quel compte commencer?

En général, il est bon de retirer d’abord de vos comptes

non enregistrés, puisque le taux d’imposition de vos gains

en capital sera moins élevé; les retraits de votre REER ou

FERR, eux, seront imposés au plein taux marginal (voir

plus bas).

Toujours en général, il est préférable de faire des

prélèvements de votre REER ou FERR seulement lorsque

nécessaire, et de seulement retirer le minimum prévu

par la réglementation (vous trouverez en ligne le barème

des retraits des REER ou FERR). La raison est simple :

plus votre argent sera placé longtemps dans votre REER

ou FERR, plus l’intérêt composé s’accumulera à l’abri de

l’impôt. Par-dessus tout, la somme retirée sera imposée

au plein taux marginal. Plus vous retirez, plus vous payez

de l’impôt, alors attention!

Toutefois, si vous détenez une somme considérable

dans votre REER ou FERR, vous pourriez être forcé de

retirer plus que ce dont vous avez besoin pour vos frais

de subsistance. Dans certains cas, il peut être avisé de

faire un retrait anticipé de votre REER ou FERR, puis de

placer cette somme dans un CELI. Bien sûr, vous serez

imposé immédiatement sur la somme prélevée, mais si

vous prévoyez que votre fourchette d’imposition sera

encore plus élevée une fois que vous serez obligé de faire

des retraits, à terme, vous pourriez en fait économiser

de l’impôt.

Il en va autrement pour votre CELI : les retraits que vous y

effectuez n’auront aucune incidence sur votre admissibilité

aux prestations de Sécurité de la vieillesse, et ils ne sont

pas imposables. C’est pourquoi il est souvent avantageux

d’utiliser votre CELI comme un « supplément » aux

revenus que vous puisez dans d’autres comptes. Vous

pouvez retirer de votre CELI quand vous en avez besoin,

sans vous inquiéter des conséquences sur votre facture

d’impôt globale.

Gardez à l’esprit qu’il s’agit ici de généralisations. Dans

bien des cas, il faut procéder de toute autre façon. Au

bout du compte, la stratégie que vous adopterez dépendra

grandement de votre situation personnelle, notamment

de votre taux d’imposition prévu à la retraite. Il peut être

difficile de faire seul ces projections : c’est là notamment

qu’un professionnel pourrait vous prodiguer de précieux

conseils.

Planifiez (et économisez) en prévision des grosses dépenses de retraite

NOUVELLES « CSA »

|

AUTOMNE 2015

|

11