Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  8 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 8 / 24 Next Page
Page Background

Assurance

J. Ross Quigley

PDG

Medipac International Inc.

À

la mi-janvier, pendant la haute

saison des snowbirds, il en

coûtait un dollar et 45 cents

canadiens pour acheter un dollar US. Il

y a deux ou trois ans, nous étions plutôt

habitués à un dollar à parité, mais comme

les choses changent vite par ces temps

d’incertitude économique.

Nous nous attendions à ce que notre train

de vie de snowbird soit passablement

perturbé cette année, certains coûts étant

si élevés en raison de la valeur du dollar,

mais en réalité, nous avons peu changé

nos habitudes et semblons financièrement

nous en être tirés plutôt bien, merci. Nos

coûts énergétiques (y compris l’essence)

ont sensiblement baissé et la facture

d’épicerie ne semble pas avoir trop

augmenté. Une chose manquait toutefois :

les écriteaux annonçant la parité avec le

dollar canadien. Fini ce temps.

Les choses que nous voulions ou devions

acheter étaient à prix très raisonnable,

même en dollars US. Nous avons

beaucoup utilisé Amazon.com (livraison

gratuite) et, dans une moindre mesure,

Costco et Sam’s Club, et je crois que leurs

bas prix nous ont donné un coup de

pouce. Nous avons acheté pratiquement

tout, de la nourriture pour chiens aux

livres, en passant par les lunettes et le rôti de bœuf, à

moins de la moitié du prix que nous aurions normalement

payé au Canada. Les supermarchés Publix semblaient

aussi toujours offrir des rabais sur les aliments que nous

aimons habituellement.

Les filles de la famille sont accrocs de Bealls, alors les

mardis (journée des aînés), elles rassemblaient tous leurs

coupons et partaient « au front ». Elles ne dépensaient

jamais une fortune, mais semblaient toujours trouver des

aubaines incroyables. Je ne comprendrai jamais comment

quelqu’un peut vendre ou acheter un vêtement à 3 $, mais

je suis un homme, alors comment le saurais-je? Je dois

dire qu’elles sont toutes tirées à quatre épingles.

Je faisais le plein de ma grosse voiture pour 30 $ et la calculette

mentale automatique me disait que ça coûterait en réalité 30 $ × 1,5,

ou 45 $CA. Je suis plutôt conservateur avec mon argent, alors je calcule

souvent. La comparaison : nous faisions le plein pour 75-80 $ avant

de quitter le Canada. À deux autos, ça fait beaucoup d’économies. J’ai

hâte de voir combien un plein nous coûtera quand nous rentrerons

dans quelques jours.

Dernièrement, nous avons acheté 2 millions de dollars US de plus

pour payer certaines réclamations, au coût de 1,30 $CA pour chaque

dollar US. Ce taux est bien meilleur que ceux de janvier, février et

mars. L’année qui s’en vient semble beaucoup plus prometteuse.

Je vous souhaite un merveilleux été canadien!

8

|

www. snowbirds .org