Problèmes de réclamation d'assurance

Automne 2011 Nouvelles « CSA » Numéro 80  |   Date du communiqué : 02 Sep 2011Retour à la liste

Bird talk - Le Jaseur
Cher jaseur,

Nous sommes des « snowbirds » depuis 11 ans en Floride. L'hiver dernier, nous avons changé notre assurance voyage d'urgence pour celle de [nom de la compagnie d'assurance omis]. Coïncidence, c'est l'an dernier que nous avons eu terriblement besoin de cette assurance. Ma femme a été admise à l'hôpital dans un état sérieux, saignant du nez abondamment. L'hôpital a communiqué avec la compagnie qui nous assurait en cas d'urgence, dont la police était gérée par [nom de la société de gestion des réclamations omis], et a été rapidement informé que l'assurance ne paierait rien, ni la demande de chirurgie en ORL, ni une demande d'évacuation médicale au Canada. Quand j'ai moi-même appelé et insisté pour parler avec le personnel médical ou à un supérieur, on a refusé et la dame a fait ce qu'elle m'avait promis de faire, elle m'a raccroché au nez.

Après une hospitalisation de deux jours, ma femme, les narines bourrées de pansements, et moi avons quitté la Floride pour rentrer au Canada, ce qui a pris 24 heures. La compagnie d'assurance nous avait donné une raison de ne pas payer alors que nous étions en Floride, mais depuis que nous rentrés chez nous, personne n'a fait état de cette raison. Ils ont passé deux mois à éplucher le dossier médical et pharmaceutique de mon épouse, puis ils nous ont donné une autre raison de ne pas payer, laquelle n'avait rien à voir avec les saignements de nez. Il semble que leur seul objectif était de trouver une façon de ne pas payer, ce qui fait que l'assurance que nous avons achetée n'était rien d'autre qu'une escroquerie.

Le système judiciaire est notre seul recours et, d'après ce qu'on nous en dit, cette compagnie d'assurance et son agence [nom de la société de gestion des réclamations omis] ne réagissent qu'aux poursuites. Ce n'est pas tout à fait ce que nous souhaitons à notre âge. Nos amis et les personnes au courant de notre situation avec cette compagnie d'assurance n'en croient pas leurs oreilles.

Autre coïncidence, pendant notre cauchemar en Floride, notre ami a également eu des problèmes de santé. Sa police provenait de Medipac : toute une différence. Il a été pris en charge immédiatement, de manière professionnelle et sans aucun tracas.

Par conséquent, au moment de vous procurer une assurance médicale de voyage cette année, « prenez garde ».

George et Mary May
Wasaga Beach, ON

Réponse:
Éd. : Voilà une histoire trop souvent entendue! Une autre compagnie offrir un prix légèrement moindre et quelqu'un vous convainc d'acheter la police plutôt que celle de Medipac. Il y a des raisons pour que le prix soit moindre et vous n'en aimerez aucune.

J'espère que vous choisirez Medipac cette année et, si vous le faites, nous vous exonérerons de votre réclamation précédente pour vous proposer à tous deux les tarifs du régime Lève-tôt, en guise de remerciement pour votre lettre.

Retour à la liste | Plus d'articles