Epouser un Américain

Printemps 2013 Nouvelles « CSA » Numéro 86  |   Date du communiqué : 01 Mai 2013Retour à la liste

Bird talk - Le Jaseur
Cher jaseur,

J’ai lu avec intérêt la lettre dans votre numéro d’automne de la Canadienne qui épouse un Américain.

Ma question est la suivante : Si un citoyen canadien tombe malade dans son propre pays ou vice versa, quels sont les « droits » ou « dispositions » dont dispose son partenaire non marié afin de rester à ses côtés, au Canada ou aux États-Unis, pendant la durée des soins? Cela pourrait être un problème épineux pour ceux d’entre nous qui sont âgés, comme vous pouvez l’imaginer.

Je suis moi-même membre de longue date de l’ACS et je ne pourrais m’imaginer vivre sans les renseignements précieux contenus dans chaque numéro du magazine CSANews!

Patricia H.
Richmond (Colombie-Britannique)

Réponse:
Ed : En général, nous avons trouvé les gouvernements canadien et américain très accommodants en cas de maladie grave dans une famille se trouvant de l’autre côté de la frontière. Notre plus récent exemple est celui de l’Assurance-santé de l’Ontario qui a octroyé plusieurs prolongations de séjour à une personne canadienne dont le conjoint était atteint d’une maladie en phase terminale aux États-Unis. Les États-Unis ont autorisé une prolongation spéciale de séjour, et Medipac a prolongé la couverture d’assurance voyage pendant près de deux ans. Cela a représenté beaucoup de formalités administratives, qui se sont avérées extrêmement utiles aux personnes concernées, à tous les niveaux. D’après moi, la Colombie-Britannique se montrerait également très accommodante dans une situation similaire.

Retour à la liste | Plus d'articles