USD Carte de crédit

Printemps 2013 Nouvelles « CSA » Numéro 86  |   Date du communiqué : 01 Mai 2013Retour à la liste

Bird talk - Le Jaseur
Cher jaseur,

J’ai lu avec intérêt vos précédents échanges sur la difficulté d’obtenir une carte de crédit d’une banque américaine. L’été dernier, la solution semblait être d’obtenir un numéro d’identification américain aux fins de l’impôt. Cette option n’est plus valable, car l’IRS n’en délivrera plus à moins que vous ne produisiez une déclaration de revenus aux États-Unis.

Il existe néanmoins une solution, du moins avec la Bank of America. En supposant que vous y avez un compte, il vous suffit de vous connecter à son site Web, de choisir la carte que vous désirez et de faire une demande par téléphone. Vous aurez besoin de fournir votre numéro de passeport canadien ainsi que d’autres renseignements personnels. Vous ne pouvez soumettre une demande en remplissant le formulaire en ligne, car vous ne pourrez pas remplir le champ « Numéro de sécurité sociale ». Si vous préférez, vous pouvez vous rendre dans votre succursale de la BOA et un préposé examinera vos documents, puis remplira la demande pour vous. Toutefois, si la carte que vous voulez obtenir s’accompagne d’une promotion spéciale, veuillez noter que la succursale de la BOA ne pourra pas vous la fournir, car elle ne peut en aucun cas bénéficier de ce genre de promotion.

Vous pourriez soumettre une demande même si votre banque n’est pas la BOA...cela peut être vérifié localement. C’est un changement de pratique par rapport à l’an dernier. D’autres banques américaines ont peut-être également changé leurs pratiques.

Bob B.
Colborne (Ontario)

Réponse:
Ed : Les règlements entourant les cartes de crédit changent très rapidement dans toutes les banques et les émetteurs de cartes de crédit. Certaines pratiques sont simplifiées pour les Canadiens (si vous arrivez à communiquer avec la bonne personne), tandis que d’autres deviennent plus rigides. Je pense que la carte de débit Wells Fargo constitue de loin la meilleure option. J’ai simplement ouvert un compte bancaire et l’ai approvisionné grâce au Programme d’échange de devises des « snowbirds » de l’ACS. Les relevés de compte, également accessibles en ligne, sont très utiles. J’ai également obtenu une petite marge de crédit que je m’efforce de ne pas utiliser, et qui couvrira automatiquement tout découvert. J’ai toujours des cartes de crédit canadiennes, bien sûr, mais les frais cachés liés à leur utilisation à l’étranger sont exorbitants. Le fait d’avoir une carte de crédit canadienne en dollars américains peut résoudre certains problèmes, mais en faire la commande en ligne ou par téléphone peut devenir très compliqué, voire impossible. Merci pour cette mise à jour, M. Bovaird.

Retour à la liste | Plus d'articles