Question intéressant du garde-frontière

Hiver 2013 Nouvelles « CSA » Numéro 89  |   Date du communiqué : 07 Jan 2014Retour à la liste

Bird talk - Le Jaseur
Cher jaseur,

Nous venons d'entrer aux États-Unis par le pont de la Paix, à Buffalo. Nous possédons une maison mobile en Floride, dans laquelle nous allons vivre pendant cinq mois. Nous avions tous les documents à portée de main, prêts pour le passage de la frontière, comme nous le faisons depuis 15 ans. Le garde-frontière nous a demandé de présenter une « preuve » de notre retour de Floride en avril dernier. Pensant que les systèmes canadien et américain étaient jumelés, nous ne possédions pas cette « preuve ». Il nous a « signalés » et nous a dit que nous étions chanceux de ne pas avoir à payer d'amende et de ne pas faire l'objet de restrictions relatives au passage de la frontière pendant cinq ans. Lorsque nous lui avons demandé quel type de preuves nous pouvions présenter, le garde-frontière nous a répondu méchamment de nous renseigner nous-mêmes au sujet de ces exigences. Il nous a par ailleurs indiqué que notre chienne devait être tenue en laisse (elle l'était) et nous a cuisinés au sujet des exigences américaines concernant les séjours prolongés à l'extérieur du Canada. Nous avons vécu une expérience horrible et avons eu l'estomac noué pendant le reste du trajet. « Snowbirds » canadiens, faites attention!!!

Lorraine
Niagara Falls, Ontario

Réponse:
R. : Nous imprimons cette lettre à l'intention des autorités frontalières, pas de nos membres. Ce problème est nouveau pour nous. Nous n'avons jamais entendu parler d'une quelconque obligation de « prouver » que l'on a quitté les États­Unis avant d'y entrer de nouveau. Nous espérons qu'il s'agit d'un cas isolé attribuable à un garde­frontière trop zélé. Les menaces sont malheureusement bien réelles, et sont, à notre avis, « sadiques ». Le fait d'avoir en votre possession des relevés de carte de crédit indiquant où vous avez fait vos achats aurait été utile.

Retour à la liste | Plus d'articles