Précision au sujet d’une clause en matière de récurrence

Été 2014 Nouvelles « CSA » Numéro 91  |   Date du communiqué : 06 Aoû 2014Retour à la liste

Bird talk - Le Jaseur
Cher jaseur,

On peut lire ce qui suit dans une clause figurant dans les polices d’assurance médicale de voyage, dont Medipac :

SERVICES REÇUS EN CAS D’URGENCE QUI NE SONT PAS COUVERTS

« ... services reliés à une maladie ou blessure qui est à l’origine de l’urgence, après que l’urgence a pris fin. »

Est-ce que cela signifie qu’une personne devrait rentrer à la maison après avoir reçu des soins médicaux d’urgence? J’ai eu une infection urinaire au cours de mon dernier voyage, laquelle a été traitée à l’aide d’antibiotiques. Que serait-il arrivé si l’infection était revenue environ une semaine après l’arrêt de la médication ou si elle s’était aggravée? Mon assurance aurait-elle été valide ou non? Beaucoup d’urgences mineures, comme une grippe ou un rhume, peuvent s’aggraver après un traitement initial. Pourriez-vous me donner plus de renseignements à ce sujet?

Marion
Toronto, Ontario

Réponse:
Ed.: An excellent question, Marion. The insurer has the right, and usually exercises it, to decline subsequent claims that are related to a prior claim. These are called “Recurrence” clauses. If you purchase Medipac, this would not be an issue. Once you have a claim with Medipac, we will advise you if you will NOT be covered for a recurrence. If you so choose, we will pay your way home because your coverage has been impaired. In your specific situation, Medipac would provide coverage and pay any subsequent claim, even if the condition worsened. This is another major difference between Medipac and most other insurers.

Retour à la liste | Plus d'articles