La règle des 30 jours est-elle appliquée?

Printemps 2015 Nouvelles « CSA » Numéro 94  |   Date du communiqué : 16 Jui 2015Retour à la liste

Bird talk - Le Jaseur
Cher jaseur,
Nous sommes arrivés aux États-Unis le 22 octobre et nous retournerons au Canada à la mi décembre, pour Noël, jusqu’en janvier. Lors d’une présentation de l’ACS, on nous a dit que nous devions rester au Canada pendant un minimum de 30 jours avant de retourner aux États Unis. Autrement, ces journées doivent être incluses dans notre durée de séjour aux États Unis. Aucun de nos amis ne suit cette règle lorsqu’ils comptabilisent le nombre de jours passés aux États Unis. À notre connaissance, nous sommes les seuls à être suffisamment préoccupés par ce règlement pour rester 30 journées complètes au Canada avant de retourner dans le sud durant les mois d’hiver. Cette règle des 30 jours est-elle vraiment appliquée? Si nous ne restions que deux semaines, par exemple, ces jours passés au Canada pourraient-ils être compris dans nos 182 jours? Je ne trouve presque rien à ce propos dans mes recherches, je vous serais donc reconnaissant de me fournir des précisions.
Doug MacLachlan,
Alberta

Réponse:
Ed. : Nous avons une lettre destinée aux agents des services frontaliers de l’INS provenant du siège social des services d’immigration qui stipule qu’une absence de moins de 30 jours n’est pas considérée comme une absence. Nous savons tous que nos amis pourraient aussi nous attirer des ennuis. Vous devriez peut-être leur dire qu’un « snowbird » de la Colombie Britannique a été obligé de payer 350 000 $ d’impôts rétroactifs à l’IRS. Il était « considéré » comme un résident des États-Unis.

Retour à la liste | Plus d'articles