Les Québécois verront-ils leur durée de séjour passer de six mois à quatre mois?

Été 2015 Nouvelles « CSA » Numéro 95  |   Date du communiqué : 17 Juil 2015Retour à la liste

Bird talk - Le Jaseur
Cher jaseur,

On me dit que dans le budget Harper, on aurait apporté des changements pour les séjours de longue durée aux États-Unis, les faisant passer de six mois à quatre mois. Vrai ou faux?

Daniel Gouvrette
Mirabel, QC

Cher jaseur,

J’ai récemment entendu que le gouvernement du Québec songeait à réduire notre durée de séjour de six mois à quatre mois. Est-ce vrai?

Louise Inhaber
Sainte-Agathe-des-Monts, QC

Réponse:
Ed. : Nous avons décidé de répondre à ces deux lettres ensemble. Le budget Harper n’a pas et n’aura jamais d’incidence sur les questions relatives à la durée du séjour. Donc, la réponse est… FAUX. Le gouvernement fédéral a délégué ces décisions aux provinces et chaque province et territoire individuel contrôle entièrement ses propres critères de résidence. L’ACS a dû livrer bataille à plusieurs provinces sur cette question précisément et, jusqu’à présent, elle a obtenu gain de cause à tout coup. Il se peut que le gouvernement du Québec examine ses critères de résidence encore une fois, dans l’espoir de trouver d’autres recettes fiscales. C’est ridicule, étant donné que les « snowbirds » continuent à payer tous leurs impôts même quand ils séjournent à l’étranger. Il y a bien une légère perte sur le plan des taxes sur l’essence et la TVH, mais elle est largement compensée par les économies substantielles associées aux soins médicaux et à l’utilisation moindre des infrastructures. Ma réponse habituelle à cette question est la suivante : Si le gouvernement veut économiser de l’argent, il devrait offrir à chaque personne de plus de 65 ans un billet gratuit à destination de la Floride, de l’Arizona, du Texas, ou… ?

Nous communiquerons avec le gouvernement au Québec pour voir si cela figure à son programme officiel.

Retour à la liste | Plus d'articles