Nouvelles « CSA » 87



Été 2013 » Numéro 87

En avril, on a entendu dire que le département de la Sécurité intérieure des États-Unis réclamait des fonds dans son budget de 2014 pour mener une étude visant à déterminer la faisabilité de l’application d’un droit de passage à la frontière entre le Canada et les États-Unis pour les voitures de tourisme.

Ils ont actuellement quelques difficultés financières, ce que nous comprenons. À notre avis, dresser de nouveaux obstacles à la frontière… qui nuiraient aux échanges commerciaux et au tourisme… n’est pas le meilleur moyen de résoudre ces difficultés. Nous ignorons quel serait le montant du droit de passage, ou s’il s’appliquerait à l’entrée aux États-Unis ou à la sortie, ou encore aux deux.

Même si le montant était minime, nous pensons qu’il enverrait quand même un message négatif au plus gros client et à l’ami le plus proche des États-Unis. Nous sommes aussi très préoccupés à l’idée des retards qu’une telle mesure ne manquerait pas de causer à tous les postes frontaliers terrestres. Le passage de la frontière à bord de votre véhicule peut déjà s’avérer un processus long ‒ selon l’endroit et le moment où vous traversez ‒ transformer les douaniers en péagistes ne ferait que le ralentir davantage et aggraver la situation. En bref, nous étions opposés à ce projet et nous avions informé le gouvernement des États-Unis de notre sentiment à ce sujet.

Cette proposition a fait l’objet d’une large couverture médiatique partout au Canada, ainsi que dans une publication aussi prestigieuse que le Wall Street Journal aux États-Unis.

Même s’il s’agissait juste d’un projet d’étude d’un droit de passage, vous seriez étonné de la rapidité avec laquelle il aurait pu devenir une réalité… en particulier si personne n’y avait fait attention.

L’Association canadienne des « snowbirds » a mené la charge contre ce projet et je suis heureux de vous informer qu’il semble maintenant mort à son arrivée au Sénat des États-Unis.

En effet, en mai, la commission des lois du Sénat des États-Unis a voté pour modifier le projet de loi sur la réforme d’ensemble du système d’immigration, supprimant carrément le droit de passage. Même si le projet de loi sur l’immigration n’est pas adopté, les législateurs des deux chambres du Congrès ont promis de refuser le financement de l’étude proposée. Pas d’argent, pas d’étude, pas de droit de passage.

J’aimerais remercier personnellement le député du Congrès américain Brian Higgins, de Buffalo, New York, et le sénateur Chuck Schumer, également de New York, pour nous avoir aidés à arrêter ce projet. Une autre victoire pour l’Association canadienne des « snowbirds ».

Comme vous le lirez dans le compte rendu des relations avec le gouvernement préparé par Ron Steeves, nous avons récemment obtenu gain de cause au Manitoba peu après la victoire obtenue en Colombie-Britannique dont nous avons largement parlé dans notre numéro du printemps de Nouvelles « CSA ».

Aucune de ces réussites n’aurait été possible sans les rétroactions et le soutien de nos membres. Vous nous informez de ce que vous pensez de certains enjeux et nous veillons à ce que vos rétroactions soient transmises à nos députés.

Cela dit, je vous invite tous aussi à communiquer directement avec vos représentants élus et à leur faire part des questions qui vous préoccupent en tant que « snowbird ». Plus ils ont l’occasion de nous entendre, plus notre voix a de poids.

Nous avons maintenant sur notre site Web (www.snowbirds.org) une section intitulée « Guidelines to Writing Government Representatives ». Il s’agit simplement d’une liste de suggestions utiles dont vous devriez tenir compte quand vous communiquez avec vos représentants élus. Cette section résume aussi brièvement certains des principaux enjeux nous concernant et contient des liens vers les coordonnées de tous les députés fédéraux, provinciaux et territoriaux du Canada. Ainsi, vous n’aurez pas à les chercher.

Nous comprenons qu’il peut être intimidant de communiquer avec un membre du gouvernement si vous ne l’avez jamais fait auparavant. Il se peut aussi que vous n’ayez pas le temps de le faire. Cette section essaie de rendre le processus rapide, pratique et efficace si vous décidez de communiquer avec l’un d’eux. Ce ne sont que des conseils destinés à vous aider. Comme toujours, si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec notre bureau. Ne vous inquiétez pas, de toute façon nous attirerons l’attention sur ces enjeux en votre nom.

Je déteste le dire, mais nous sommes au Canada, ce qui veut dire que l’hiver sera là avant que vous ne le sachiez. L’une des meilleures façons de vous préparer à votre séjour hivernal dans le sud consiste à participer à l’une de nos « snowbird Lifestyle Presentations » annuelles.

Cette année, nous ferons une tournée en Ontario en faisant escale à Port Hope, à Richmond Hill, à Burlington, à Sarnia, à Niagara Falls, à Parry Sound et à Nepean. Nous conclurons ces activités en nous arrêtant dans la belle ville de Montréal, au Québec, vers la fin septembre.

Les dates et des précisions concernant la réservation de billets sont indiquées plus loin dans ce numéro de Nouvelles « CSA ». Que vous songiez à découvrir pour la première fois le mode de vie des « snowbirds », ou que vous soyez un vétéran des voyages d’hiver, ces présentations vous fourniront une foule de renseignements utiles et vous divertiront. Comme toujours, toutes les présentations sont gratuites et ouvertes au public… alors, n’hésitez pas à venir accompagné d’un ami.

Lois et moi vous souhaitons de passer un excellent été sous le signe de la détente et de la sécurité avec vos proches et amis.