Nouvelles « CSA » 88



Automne 2013 » Numéro 88

Je me plais à penser que je demeure à l'affût de tout ce qui se passe. Tous les jours, je lis avidement, je regarde plusieurs émissions d’actualités, je navigue sur Internet et je suis même abonné à des services d’alertes détaillés qui m’informent sur des questions internationales. Qui plus est, trois des principales banques m’envoient leurs analyses des fluctuations monétaires et des prévisions économiques; divers courtiers essaient toujours de me convaincre d’investir dans leurs dernières « valeurs sûres » avec à l’appui une tonne de données sans fin. De même, plusieurs magazines m’envoient à l’avance des exemplaires de leur dernier numéro. L’information dont nous disposons dans le monde actuel est phénoménale!

Alors comment ai-je pu passer à côté?

Cette année, en 2013, marque le 500e anniversaire de la fondation de la Floride. L’honneur d’avoir été le premier Européen à fouler le sol floridien est généralement attribué à Juan Ponce de Leon qui a baptisé cette nouvelle terre La Florida, quand il est arrivé en avril 1513 en tant qu’émissaire du roi Ferdinand d’Espagne. Avril est le mois de la célébration de Pâques et c'est aussi le mois consacré à la Fête des fleurs en Espagne. En espagnol son nom est « Pascua Florida » (ou Pâques fleurie)… nous savons maintenant ce qu'il signifie.

Nous ne connaissons pas l’endroit exact où Ponce de Leon a lancé l’idée de ce nom; Saint-Augustin, Melbourne et Ponce de Leon Inlet revendiquent tous cet honneur. Attirer des touristes et même des colons était important, même à cette époque reculée. D’après le dernier journal de navigation, il semblerait que Ponce de Leon ait jeté l'ancre près de la plage Ponde Verda, au nord de Saint-Augustin. De Leon a exploré de nombreuses régions de la Floride et s’est rendu au sud aussi loin que les Keys, qu'il a surnommées Los Martires (Les Martyrs), car elles lui rappelaient des hommes en souffrance. Peut-être était-il le seul à souffrir en tentant de trouver une route vers l’Ouest. Il a finalement réussi à traverser les récifs et a probablement accosté à Port Charlotte Harbour. Il se peut également qu’il se soit rendu aussi loin au nord que Tampa ou Pensacola. Comme nous le savons tous, l’histoire n’est pas une science exacte.

S’il avait réussi dans sa quête de la fontaine de Jouvence, nous pourrions simplement lui demander ce qui est arrivé, où et quand. Il n’existe aucun document historique stipulant que Ponce de Leon ait réellement recherché la fontaine de Jouvence, mais que voilà une belle légende.

Joyeux anniversaire chère Floride! Nous t’aimons!