Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  23 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 23 / 24 Next Page
Page Background

Finances

6. Prix plancher et plafond

Ici, vous établissez un taux de retrait de base, ainsi

qu’une marge à l’intérieur de laquelle ce taux peut

fluctuer. Selon le rendement de votre portefeuille d’une

année à l’autre, vous ajustez votre prélèvement à la

hausse ou à la baisse par rapport au taux de base.

Supposons que vous déterminiez qu’un taux de retrait

de base de 5 % satisfait vos objectifs financiers. Si

votre portefeuille connaît une bonne année, votre

prélèvement augmente l’année suivante, à concurrence

du « plafond » que vous aurez déterminé au préalable

— peut-être 1 ou 2 % au-dessus du taux de base. Si le

portefeuille déçoit, votre taux de retrait baisse l’année

suivante, jusqu’à un plancher prédéfini, par exemple

1 ou 2 % sous le taux de base. L’idée consiste à vous

permettre de profiter d’une partie du fruit de votre

portefeuille après une bonne année, sans oublier d’en

réinvestir la partie excédentaire. Inversement, vous

pouvez aider votre portefeuille à récupérer après une

année éprouvante tout en maintenant un taux de retrait

raisonnable.

Le grand avantage de cette stratégie? Mieux tenir

compte des changements dans le vrai monde. Même

si l’on voudrait dompter les marchés, ils comporteront

toujours une certaine volatilité. Cette stratégie vous

donne la flexibilité de réagir aux aléas du marché, du

moins jusqu’à un certain point, sans compromettre

votre portefeuille à long terme, ce qui favorise la tran-

quillité d’esprit.

Par contre, le succès dépend beaucoup de l’établisse-

ment au départ d’une marge de retrait adéquate, ce

qui n’est pas chose facile, surtout si l’on ne possède pas

de solides connaissances en planification financière.

Cette stratégie nécessite aussi une grande discipline : si

vous ne pouvez vous en tenir à vos limites plancher et

plafond, vous faites alors fausse route.

Quelle est la stratégie qui vous

convient?

Avant tout, il faut comprendre qu’il n’existe pas de

« bonne » ou de « mauvaise » façon de prélever de

l’argent de votre portefeuille de retraite. N’importe

laquelle de ces stratégies peut fonctionner. À vous de

trouver celle qui correspond à votre mode de vie et à

votre personnalité.

Comment y parvenir? Posez-vous les questions

suivantes :

À quel point la simplicité est-elle importante?

Comment composez-vous avec la volatilité des mar-

chés? Pouvez-vous y faire face? Ou vous empêche-t-

elle de dormir?

Qu’est-ce qui importe le plus : conserver votre train

de vie actuel ou conserver votre valeur nette?

Avez-vous peur d’épuiser vos actifs?

Quelle marge avez-vous pour réduire vos dépenses

annuelles?

Vos réponses à ces questions vous guideront naturel-

lement vers certaines stratégies et vous éloigneront de

certaines autres. Si vous n’êtes toujours pas fixé, il serait

bon de consulter un conseiller financier qualifié. La

question des prélèvements de vos revenus de retraite

est trop importante pour être prise à la légère. Assu-

rez-vous d’être sur la bonne voie, du premier au dernier

jour de votre retraite.

NOUVELLES « CSA »

|

PRINTEMPS 2016

|

23