Les opinions sur les opinions

Automne 2012 Nouvelles « CSA » Numéro 84  |   Date du communiqué : 29 Juil 2013Retour à la liste

Bird talk - Le Jaseur
Cher jaseur,

Comme c'est mon habitude, je lis la revue Nouvelles « CAS » de la première page à la dernière, pour les renseignements et les conseils qui y sont prodigués sur les voyages et l'assurance médicale pendant notre séjour annuel en Floride durant les mois d'hiver. Cependant, dans le dernier numéro, se trouvent deux articles d'opinion personnelle qui méritent, à mon avis, des commentaires.

Dans votre éditorial, j'ai été évidemment enchanté d'apprendre que Mike MacKenzie, directeur général de l'ACS, avait remporté un point en notre faveur en convainquant les représentants du Trésor public canadien de permettre qu'une « partie de la prime d'assurance voyage liée aux prestations de soin de santé soit entièrement déductible du revenu ». De l'autre côté, au vu de l'abominable performance du gouvernement, avec la destruction du registre des armes d'épaule, l'annulation du formulaire long du recensement, la limitation de la démocratie parlementaire à coups de projets de loi omnibus, j'ai peine à partager votre avis : « Quel plaisir que de traiter avec ce gouvernement! »

Dans la chronique OPINION, alors que Michael Coren critique le « faux paradis de la médecine de Tommy Douglas », il doit être sûrement au courant qu'un sondage, mené il y a quelques années, élevait M. Douglas au rang du plus grand Canadien de tous les temps, probablement parce qu'il a instauré le financement public des soins de santé en Saskatchewan – dont l'exemple a été suivi par le reste du Canada sous le gouvernement de l'ex-premier ministre Lester B. Pearson. Sa popularité n'est tellement pas remise en question à ce jour, que le journaliste L. Ian MacDonald, dans la Montreal Gazette (du 4 juillet), écrivait que « nul politicien et nul parti (...) songeant à être élu n'oserait proposer l'abolition du financement public des soins de santé (...) ».

D'un côté pratique, je vous prie de noter qu'à titre de clients de Medipac depuis les 12 dernières années, mon épouse et moi sommes reconnaissants d'être en mesure de faire nos séjours annuels en Floride avec une protection contre le système de santé américain en cas de maladie grave.

Samuel L.
Côte Saint-Luc, QC

Réponse:
Éd. : L'envers de la médaille de toute opinion est toujours une précieuse information. Ce gouvernement, cependant, a été très utile à nos membres dans de nombreux domaines de préoccupation et il nous soutient vigoureusement dans nos tentatives de voir à ce que les provinces respectent la Loi canadienne sur la santé. Un meilleur accès à notre système de soins de santé aiderait aussi beaucoup de Canadiens, dont bon nombre ne peuvent même pas trouver un médecin. Je peux obtenir un bilan médical complet et très professionnel aux États-Unis à bord d'un autobus garé dans le stationnement d'un centre commercial. Le coût : 149 $. On m'a même dépisté un anévrisme qui aurait pu me tuer. Ne devrai-je pas pouvoir obtenir un tel bilan au Canada!? Je recommande fortement à tous d'aller voir un autobus à votre meilleure convenance.

Retour à la liste | Plus d'articles